collectif sans pesticides
pour une eau du robinet saine et une nature intacte
Association loi 1901

Captages de Loire-Atlantique - Volumes de pesticides vendus 2017

Le 30/10/2019

Captages de Loire-Atlantique

Volumes de pesticides vendus 2017

Source données officielles de la BNV-d en accès libre sur internet 

Pour faire des recherches efficaces sur les substances trouvées dans l'eau brute destinée à la potabilisation, il faut partir des substances principales. C'est à dire des substances pesticides vendues et achetées par territoire. Voici les quantités de pesticides vendues en 2017 dans le 44. Vous pourrez comparer dans ce dossier, les volumes entre la nappe de Campbon et la Communauté de Communes de Sèvre et Loire.

Dans cette petite vidéo, deux exemples :

-        le premier pour la Communauté de Communes de Sèvre et Loire au sud du département

-        le second pour la Communauté de Communes Agglo de Redon au nord du département.

Dans les deux cas, ce sont les 8 substances pesticides les plus vendues. Elles représentent plus de 50% de toutes les quantités de substances vendues dans chaque EPCI

La CC Sèvre et Loire, celle qui borde les captages de Basse Goulaine, est celle dans laquelle les produits pesticides sont achetés en plus grandes quantités

Chacune de ces 8 substances pesticides se dégradent en plusieurs (en moyenne 6 à 7) métabolites lorsqu'elles sont déversées dans l'environnement. Les substances principales et leurs métabolites se retrouvent donc dans les rivières aux points de captage des eaux brutes destinées à la potabilisation.

Pour suivre la contamination des eaux brutes, année par année, les syndicats de bassin doivent rechercher en priorités les 8 premières substances principales vendues avec leurs métabolites. Il faut ensuite qu'ils mettent en place un système de traitement par charbons actifs et par filtration avec des nano-membranes capables de traiter la centaine de substances les plus présentes dans les eaux brutes.

De même l'ARS, doit étalonner ces instruments de mesure pour quantifier les concentrations des molécules chimiques restant dans les eaux potables distribuées.

Quand on aura obtenu ces deux étapes, un grand progrès aura été accompli vers la protection de la santé de la population.

Il est d’ores et déjà temps de s'attaquer au cœur du problème :

L'ARRÊT TOTAL DE L'UTILISATION DE SUBSTANCES PESTICIDES PAR L'ENSEMBLE DE LA FILIÈRE AGRO-INDUSTRIELLE.

 Captages de Loire-Atlantique.mp4